du désir à la grossesse

Allaiter ou pas, that’s the question!

Parmi les milliards de questions qui nous occupent l’esprit quand nous sommes enceintes, il y a tôt ou tard celle de l’allaitement. Dans la grande tendance bio-écolo-bobo, on se sentirait presque obligé de faire le choix d’allaiter. Mais quel est votre ressenti et votre désir réel ?

 

La pression autour de l’allaitement

Bien sûr, tout le monde sait que c’est mieux d’allaiter son bébé, que c’est meilleur pour sa santé, que ça diminue le risque d’avoir des allergies et bla bla bla…
Tout ça, vous le savez déjà et le débat ne porte pas là-dessus. Le but de cet article n’est pas de vous vendre les bienfaits de l’allaitement et de vous forcer la main. Il est là parce que ce n’est pas toujours évident pour toutes les femmes de savoir si elles se sentent ou non de le faire.

Et je peux également vous dire qu’en tant que sage-femme, on se sent presque obligée de vous obliger à allaiter. Parce que tout le monde sait bien : toutes les sages-femmes accouchent sans péri, ont 4 enfants et allaitent jusqu’à ce qu’ils aient 2 ans… ou pas ! Ou pas !

Vous êtes votre propre chef. Et le choix d’allaiter n’appartient qu’à vous ! Il ne faut pas allaiter parce que votre conjoint, votre maman, votre belle-famille ou encore votre entourage veut que vous allaitiez. Ce ne sont que des mauvaises raisons.
N’oubliez pas, ce ne sont pas eux qui vont offrir leurs seins à votre bébé et ce ne sont toujours pas eux qui se lèveront la nuit pour nourrir votre enfant.

Apprendre à s’écouter

Il est primordial de vous écouter, de ressentir ce dont vous avez envie. C’est votre corps et c’est votre enfant, c’est le lait de votre enfant mais ce sont vos seins !

Respectez-vous et respectez vos envies. Il est évident que le lait maternel est celui qui est le plus adapté pour votre bébé mais pensez-vous que donné à contrecœur il l’est toujours ?

Souvent, à la maternité, j’ai pu entendre des mamans dire « allez mon chéri, prends mon sein, déjà que maman n’aime pas ça ! ». N’oubliez pas, votre bébé est une éponge : oui il a le meilleur lait mais il a également l’information, liée à votre ressenti, que vraiment vous vous faites violence pour lui offrir sa nourriture. Bof, bof, non ?

 

Une motivation et une confiance au top

La meilleure motivation c’est vous ! Faites-le oui, pour donner le meilleur à votre bébé mais aussi parce que vous êtes en accord avec vous-même. C’est le meilleur mariage.

Souvent, l’autre frein ou hésitation qui peut survenir est notre vieil ami : le manque de confiance en soi ou son cousin la peur. C’est la terrible question du « vais-je y arriver ? ».

Si la seule réticence que vous avez appartient à cet ami et son cousin, je ne vous dirai qu’une seule chose : Foncez ! Expérimentez et vivez cette expérience. Il est toujours plus facile d’arrêter un allaitement que le contraire. Qu’avez-vous à perdre ?

Au pire ça ne marche pas mais au mieux ça marche ! Donnez le meilleur de vous-même mais SURTOUT, ne vous mettez pas la pression. On débranche les câbles du cerveau et on tente. Écoutez les conseils que les professionnels vous apportent dans cette découverte et surtout restez toujours connectée à votre ressenti (et oui, les professionnels sont des humains comme les autres et n’ont pas toujours des propos les plus heureux).

Vous l’ignorez ou doutez de vous certainement, mais les femmes, les mamans savent, sentent. Ce n’est pas nous, les professionnels, qui apprenons tout aux femmes. Elles nous apprennent également énormément en retour. Nous n’avons pas la parole absolue.

Alors, je n’ai plus qu’une chose à vous dire : « Faites-vous confiance et respectez-vous dans la personne que vous êtes et dans vos limites ». Et si l’aventure vous tente, foncez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code